lâcher prise

C’est bon, je vais lâcher prise !

Je n’y arrive plus, j’ai l’impression de me heurter à un mur, ça me prend trop la tête.
Alors, c’est bon, je vais lâcher prise !  
C’est le mot à la mode et ça à l’air d’être LA recette miracle anti stress.
Mais c’est quoi exactement le lâcher prise et de quelle prise parle-t-on ? Pourquoi et comment lâcher prise ? Existe t-il des exercices pour y parvenir ? Voyons ensemble si le lâcher prise serait LA solution pour une vie plus heureuse.

Sommaire

Le lâcher prise c’est quoi ?

C’est accepter la réalité sans vouloir tout contrôler. C’est abandonner le schéma de totale maîtrise de tout et de tous. C’est accepter ses propres limites, arrêter de résister. C’est prendre de la distance. C’est agir en conscience. C’est être ! Etre ce qu’on incarne vraiment.

Il n’y a pas de lâcher prise sans acceptation

Mais de quelle prise parle t’on  ?

La prise que l’on doit lâcher c’est tout simplement celle qui résiste, celle que l’on ne parvient pas à maîtriser, celle qui nous « bouffe » l’esprit et qui nous angoisse, celle qui nous tétanise et nous empêche d’avancer.

  • C’est par exemple, un projet, une union ou un contrat que l’on ne parvient pas à concrétiser pour cause d’empêchements répétitifs et permanents en tous genres.
  • C’est une trahison, une maladie, un décès ou un échec qui bouleverse la vie et  cause un ressentiment puissant et destructeur. C’est aussi l‘ambiance anxiogène que l’on vit en ce moment.
  • Ce sont les altercations quotidiennes avec un proche ou un supérieur qui dresse un mur entre lui et nous etc…..

C’est le mur, la résistance des éléments, des évènements et des gens qui s’opposent à notre but, à notre désir et à notre volonté.

se heurter à un mur lâcher prise

L’expression lâcher prise est-elle juste ?

Eh bien pas vraiment en fait car si nous devons lâcher cette prise qui résiste tant, c’est justement pour …….. en prendre une autre.

D’autant que « lâcher prise » c’est exactement le mot que la personne qui en a besoin, n’a pas envie d’entendre. C’est comme une injonction puissante et agressive.
« Bon, il serait temps que tu lâches prise ! …. »

Le formule la plus appropriée serait : Laisser aller – Accueillir – Accepter – Prendre du recul.

Le lâcher prise est–il vital ?

Pour la santé :

La peur !  et surtout la peur de perte de contrôle sur les évènements est l’une des principales causes du stress et des maladies qui y sont liées.

L’angoisse, le stress, la colère et la peur surchargent le corps en cortisol. Cette surcharge de cortisol fait littéralement chuter nos défenses immunitaires et notre vitalité. S’ensuit  l’impression d’être « vidés ».
Et voilà, la porte est grande ouverte aux infections et aux virus en tous genres.

Lâcher prise devant la colère

5mn de colère ou d’angoisse, surchargent notre corps en cortisol ;
Il lui faudra 5 heures pour évacuer ce surplus.

David Lefrançois (conférence sur le Lâcher prise)

Voilà une bonne raison de lâcher prise face aux situations anxiogènes.

Pour le mental :

Cette surcharge de cortisol affecte l’hippocampe, le siège de la mémoire et des émotions. Cette neurotoxicité peut alors être à l’origine d’un profond mal être pouvant conduire à la maladie.

Là aussi, vous voyez bien l’importance de LACHER PRISE non ?

Ce à quoi tu résistes, persiste !

C’est une phrase de François Lemay que j’ai notée lors d’une conférence et que je trouve très parlante.

Lorsqu’on n’accepte pas une situation, on se met en mode de résistance or on ne peut pas changer ce qui ne dépend pas de nous.

Il  y a des choses dans la vie , qu’on ne pourra jamais changer, quoi que l’on fasse. LA seule sauvegarde c’est  l’ACCEPTATION.      
Car ATTENTION, la Résistance mène souvent à la Souffrance.

Plus de flexibilité

La flexibilité fera de toi le maître de ta vie
et t’ouvrira des horizons insoupçonnés

Etre combatif et déterminé voilà une belle qualité, je ne vais pas dire le contraire. C’est même une qualité indispensable pour « REUSSIR » sa vie professionnelle.

Mais vouloir forcer un barrage qui résiste et résiste encore et encore c’est autre chose et risque de nous plonger dans un état de contraction physique et mental. Des douleurs apparaissent (dont on ne fait pas toujours le lien), nous sommes figés sur LE problème et donc il n’y a plus de fluidité, plus d’ouverture d’esprit.

Il est alors temps d’envisager une autre solution, un autre comportement, plus de flexibilité.

Lâcher prise n’est pas se résigner

  • Ce n’est pas un renoncement mais un choix assumé, donc dépourvu de frustration.
  • Ce n’est pas baisser les bras mais c’est prendre de la distance.
  • Ce n’est pas ne plus rien ressentir, ce n’est pas « ne rien faire », au contraire, c’est être acteur de son bien être mental, c’est agir en conscience.
  • Ce n’est pas un travail sur soi mais un soin que l’on s’offre.

Lâcher prise peut être une belle opportunité

En effet, en acceptant une situation qui à priori est inacceptable, on a l’impression de perdre mais il y a une autre lecture possible….
Regardez ce que vous allez gagner ; L’horizon que cela vous ouvre. Regardez la voie qui était obscurcie par l’entêtement. Voyez, vous allez enfin pouvoir avancer.

ying yang du lâcher prise
Le ying et le yang !

L’acceptation rend plus libre et plus fluide.  Cela se voit et attire de nombreuses opportunités.

Comment lâcher prise ?

Eh bien, ce n’est pas inné et nous sommes souvent rattrapés par nos vieux reflexes et nos vieux schémas alors il faut veiller à :

  • RESPIRER profondément et calmement.
  • Prendre de la distance et ne pas chercher à être parfait.
  • Se libérer, avant tout, de la notion impérative de résultat et cesser de se mettre la pression.
  • S’accorder un laisser aller des choses, s’accorder des erreurs.
  • Lorsque l’on se trouve face à un mur avec l’impossibilité de le traverser, se visualiser le contourner et agir en conscience. (En conscience  = cum scientia = avec la connaissance)
  • S’assoir, s’observer, se positionner en spectateur de sa vie, juste en spectateur.

Petite expérience :

Isolez vous !
Installez vous confortablement et fermez les yeux.
Prenez une longue inspiration et lâchez tout, en un long soupir.
Maintenant… Imaginez vous au dessus de vous ; A vous regarder vous débattre.
Regardez ce que vous n’arrivez pas à lâcher, observez la façon dont vous abordez la situation et posez-vous les questions :

  • Et si je lâche cette « prise » que va-t-il se passer ? Qu’est ce que j’ai à y gagner ? Est-ce qu’on m’aimera moins ?
  • A quel résultat est ce que je veux arriver ? Y aurait-il un autre chemin, une autre vérité ?
  • Si je ne suis pas dans la perfection, est ce grave ?
  • Qui cela dérange à part moi ?
  • Est-ce si important le jugement des autres ? Pourquoi ?
  • Est-ce que j’ai quelque chose à prouver à quelqu’un ?
  • Pourquoi est ce que je m’inflige ce rôle ? Est-ce que cela me ressemble ? Vraiment !

En renouvelant cette expérience aussi souvent que nécessaire,
des images et des solutions vont émerger, c’est sûr !

Prendre de la distance

Prendre de la distance avec son ego

Notre pire ennemi c’est notre égo, notre orgueil.

L’EGO c’est le MOI ou plutôt c’est la représentation que l’on a de soi-même

Nous considérons généralement notre Ego comme notre vraie personnalité alors qu’au plus profond de nous, il nous empêcherait plutôt d’atteindre notre propre vérité.

Prendre de la distance avec ses émotions c’est prendre de la distance avec son égo.

Prendre de la distance avec les évènements 

J’ai ma technique, qui marche à tous les coups. Elle m’a été suggérée par une ostéopathe somato émotionnelle. (eh oui, j’ai aussi ma propre expérience de lâcher prise)

Formuler une phrase positive et courte en relation avec son propre blocage ; La répéter à voix haute jusqu’à pouvoir la prononcer avec fluidité (au moins 7 fois) et avec le cœur.

Exemple :

« Je prends de la distance avec les évènements et je me sens heureuse et détendue ».
(se visualiser s’éloignant de l’évènement qui cause le trouble ; Heureuse, détendue, libérée, souriante et pleine de joie)

La formule doit être impérativement positive. Elle ne doit pas comporter de mot à consonance négative comme « ne pas – ne plus –  jamais – mauvais – etc…  »

Donc, ne pas dire : « Je ne veux plus être malheureuse ni souffrir des situations conflictuelles que je subis« 

Mais plutôt : « A partir de cet instant, Je décide de me sentir heureuse et positive et je choisis l’amitié, l’amour, les rires et la bonne humeur« 

Cela ne changera pas ce que vous ne pouvez pas changer mais cela changera votre perception et votre comportement.

Existe-t-il des exercices pour lâcher prise ?

Il me semble que suivre une méthode, faire des exercices c’est déjà du NON lâcher prise. Le risque étant de s’irriter de ne pas y arriver. Mais ça ce n’est que mon point de vue.

Cependant il existe de nombreux tutos qui proposent des pas à pas.

Respire, souffle, ferme les yeux, médite.

D’expérience, je me permets d’insister sur le fait qu’un lâcher prise commence toujours par :

  • Respirer en conscience
  • Souffler
  • Méditer
méditation pour lâcher prise

pour se détendre, pour oxygéner son cerveau et éclaircir ses idées.

Ne serait ce que 5 mn par jour c’est déjà un bon début. Troquer le temps que l’on passe sur notre téléphone contre un temps de méditation par exemple.

Doit on en faire une règle de vie ?

Il n’est pas à souhaiter que vous ayez besoin d’être en permanence dans le lâcher prise cela laisserait entendre que vous ne vous sortez pas de vos blocages.  Par contre ce qui devrait être une règle de vie, c’est la pleine conscience.

J’ai abordé la PLEINE CONSCIENCE succinctement ► dans cet article ◄ mais je vais très prochainement vous confier mes trucs et astuces pour faire de la pleine conscience, un jeu.

Action / Réaction hop hop hop

On entend souvent cette expression, c’est parfait dans le business. Il n’est donc pas question de lâcher prise en période de performance.

Pour les autres situations du quotidien, (sauf urgence bien sûr), agissez en pleine conscience, dans le respect de vos valeurs profondes et non pas pour faire ce que l’on attend de vous ni pour être dans les clous etc…

Le lâcher prise et le stoïcisme

Le lâcher prise est basé sur les fondements du stoïcisme, courant philosophique né au 3ème siècle avant JC et terminé en 200 après JC. Les stoïciens les plus souvent cités sont Sénèque, Marc Aurèle et Epictète.

Pas d’inquiétude, je vais vulgariser en TRES court et je ne cite qu’une des grandes lignes du stoïcisme en lien avec le sujet traité ici.

Le Stoïcisme est la philosophie de la lucidité. C’est être rationnel, sans désir, sans appréhension.

Un des préceptes est qu’il serait illusoire de vouloir changer ce qui ne dépend pas de vous.

Certains disent que le stoïcisme c’est de la passivité alors qu’en réalité c’est agir en conscience, en distinguant ce que l’on peut changer et ce sur quoi nous n’avons aucun moyen d’action et que l’on doit accepter en l’état.

Par ex : Une personne vous a trompée. C’est un fait, et vous ne pouvez plus rien faire qu’à accepter cet état de fait.

MAIS, vous avez un pouvoir d’action, soit rompre les liens, soit pardonner et changer votre attitude. Et c’est VOUS qui décidez mais cela ne changera rien à la tromperie et il vous faut l’accepter.

L’acceptation et le non jugement seuls permettent de rester centré et de ne pas se laisser envahir par des sentiments acides qui rongeraient sa propre santé et non pas celle de la personne qui à causé cette situation.

Auquel cas, ce serait s’infliger une punition et s’empoisonner soi-même.
La seule sauvegarde c’est l’acceptation.

les HE pour aider au lâcher prise

2 pépites essentielles pour aider au lâcher prise – 2 petites merveilles de la nature.

HE de Rose de Damas 

rose de damas pour le lâcher prise
roses de Damas

C’est une harmonisante psycho émotionnelle exceptionnelle.  Très efficace en cas d’angoisses, de chocs émotionnels, d’état dépressif. Une grande aide pour le lâcher prise en question.

Elle est assez chère mais elle vous ravira aussi pour ses effets sur votre peau ► J’en ai parlé ICI

HE de sapin pectiné

C’est une huile exceptionnelle pour aider au lâcher prise et pour avoir l’esprit plus clair afin de prendre les bonnes décisions.  Elle redonne de l’élan et de l’énergie vitale et aide à combattre la susceptibilité. Aide à renforcer le lien avec soi et la nature.

Très abordable au niveau prix.

Comment lâcher prise avec les HE ?

Tout simplement, respirer directement au flacon quand le besoin s’en fait sentir.

Alors respirer mais pas n’importe comment.
Le nez au dessus du flacon, pas collé dessus.
Il s’agit d’un moment de pur plaisir presque sensuel.

  1. Fermez les yeux,
  2. Inspirez doucement, profondément, calmement, en conscience.
  3. Suivez mentalement le trajet des effluves qui libèrent leurs molécules dans votre corps, comme des caresses, jusqu’à votre cerveau.
  4. Imaginez les, détendre tous vos muscles, votre dos et parcourir vos membres.
  5. Expirez tout aussi calmement en suivant mentalement le parcours de l’expir et en imaginant que toutes vos tensions et vos soucis partent avec.
  6. Répétez 2 ou 3 fois de suite.

Accordez vous cette pause, aussi souvent que possible même sans huile essentielle.

Essayez
et partagez vos impressions en commentaires.
Votre retour m’intéresse
J’aimerais bien savoir si cela à le même effet sur vous que sur moi.

Eh bien voilà, une fois de plus je voulais faire court et je n’ai pas réussi mais j’ai beaucoup de plaisir à partager cet article avec vous.
Perso, le lâcher prise m’a sauvé de l’amertume et de la tristesse qui me rongeaient et des douleurs qui les accompagnaient.

A BIENTOT

L’ensemble des conseils présents sur ce blog sont à titre d’information et de partage. Ils constituent des informations d’ordre général ne tenant pas compte de la situation personnelle de chacun, les résultats mentionnés n’étant donc pas garantis. Ils sont tirés des formations que j’ai suivies, de mes expériences, d’ouvrages et sites Internet de référence en homéopathie, aromathérapie et phytothérapie, thérapies alternatives, pratiques sportives et spirituelles. Toutefois, ces informations ne se substituent pas à un diagnostic ni une consultation auprès d’un professionnel de la santé qui doit être votre première démarche.  L’auteure de ce site se dégage de toute responsabilité quant à la façon dont ces informations seraient interprétées ou détournées par le visiteur de ce blog. L’auteure de cette page ne pratique à aucun titre une profession médicale et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de “praticien de santé vis-à-vis de malades” avec ses lecteurs

Sources : Petit traité de vie intérieure Frédéric Lenoir ; Psychologie.com ; NeobienEtre.fr ; conférence Youtube Le lâcher prise David Lefrançois et François Lemay ; Le lâcher prise David Laroche ; Accepter la situation Youtube David Lefrançois ; Le précepteur Youtube ; Le manuel d’Epictete Les philosophes.fr ; Guide le l’Aromathérapie Aromazone Aude Maillard.

Sur quel réseau social préfères tu partager ? :)
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A lire également

5 Commentaires

  1. “Cela ne changera pas ce que vous ne pouvez pas changer mais cela changera votre perception et votre comportement.“ J’ai beaucoup aimé cette phrase qui me semble résumer les effets et les raisons du lâcher prise. Merci pour ce partage.

  2. Je suis entièrement d’accord avec toi le lâcher prise est important pour soi et les autres merci de tes conseils

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.